Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Gunnar STAALESEN

22 Septembre 2014, 12:56pm

Publié par mille et une histoires

Gunnar  STAALESEN

Le loup dans la bergerie :  publié sous le titre original "Bukken til havresekken" en 1977. Publication en format poche chez Folio ( 2004 ).

Bergen en octobre et novembre. Bergen est la deuxième vielle de Norvège , située sur les rives d'un fjord , dans une région montagneuse. Il y pleut très souvent , les températures y sont douces.

Varg Veum est détective privé . En vieux norvégien Varg veut dire "loup" , Varg Veum peut se traduire par "le loup dans le sanctuaire". Comme pour beaucoup de privés , les affaires de Varg Veum ne marchent pas fort. Pourtant il refuse de travailler pour le réputé avocat William Moberg qui souhaite découvrir si sa jeune épouse Margrete le trompe. Varg Veum a des principes : ne pas s'intéresser aux affaires d'adultère. Quelques jours plus tard , un inconnu lui demande de retrouver sa soeur perdue de vue depuis six ans. Facile pour Varg Veum puisque la photo qui lui est présentée est celle de Margrete la femme de Moberg ! Il s'ensuit plusieurs jours de surveillance , de filatures assidues , du lever au coucher de Margrete qui mène la vie simple et monotone d'une personne aisée. Jusqu'à un matin où elle est retrouvée étranglée chez elle , dans sa voiture , alors que son mari était en déplacement à Stavenger.

Varg Veum est soupçonné du meurtre , sa surveillance n'était pas passé inaperçue. De plus la police de Bergen ne l'apprécie pas du tout , notamment le commissaire Dankert Muus , depuis qu'il a molesté un vendeur de drogue qui protituait une adolecente. Varg Veum en a perdu son emploi à la Protection de l'enfance où il essayait d'arracher des jeunes à l'emprise de la drogue et des trafiquants. Il a gardé beaucoup d'empathie pour les jeunes victimes et beaucoup de haine pour les dealers. Il essaie d'oublier avec l'aquavit ( eau de vie scandinave parfumée ) depuis qu'il vit seul , séparé de sa femme et de son fils qu'il voit peu.

Le travail de Varg Veum est classique et simple : filatures , planques, renseignements glanés auprès d'indics complaisants. Peu-à-peu il lui apparaît que les raisons du meurtre de Margrete Moberg sont cachées dans un immeuble à la porte verte. Une histoire simple finalement même si l'épilogue est un peu alambiqué.

J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce premier volet des enquêtes de Varg Veum. Il émane de ce roman un charme attachant , peut-être parce que l'action se passe dans les années 1970 . A moins que ce soit grâce à l'humour du héro : humour noir , humour moqueur , humour subtil . Sous certains aspects , Varg Veum m'a fait penser à Nestor Burma.

 

Editions du Rocher  ( 1994 )

Editions du Rocher ( 1994 )

Gaïa Editions  ( 2003 )

Gaïa Editions ( 2003 )

Editions Libra Diffusio  ( 2003 )

Editions Libra Diffusio ( 2003 )

Edition en format électronique

Edition en format électronique

Commenter cet article