Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Dan Turèll ( suite )

6 Septembre 2015, 04:34am

Publié par mille et une histoires

Dan Turèll  ( suite )

Meurtre à l'heure de pointe :  publié au Danemark en 1985 sous le titre original de "Mord i myldretiden".

Le début de ce mois de juin 1985 à Copenhague est estival , propice à flaner dans les rues commerçantes où une foule nonchalante profite de la fin de journée. C'est l'heure de pointe. Le héros narrateur - journaliste free lance pour le quotidien "La Dépêche de Copenhague et détective marche au hasard. Un air de musique l'attire. Un orchestre de jazz joue sur une place. Il a reconnu le style si particulier du guitariste Carstens Friis un ami perdu de vue. Autrefois ils jouaient ensemble dans le même orchestre.

Brusquement Carstens s'effondre. Mort sur le coup. Comment est-il mort ? Un mèdecin le découvre bien vite. Qui l'a assassiné ? Pourquoi ? Par amitié , pour reconstituer la vie de Carstens depuis qu'il ne le voyait plus , pour lui rendre hommage , le journaliste redevient détective. Quelqu'un en voulait-il personnellement à Carstens ou bien sagit-il d'une exécution car Carstens se droguait et certains pensent qu'un bon drogué est un drogué mort ? Commence encore une enquête ou une quête pour le héros et son ami policier Ehlers , tous deux encore hantés par le tragique dénouement de "Mortels lundis , affaire vécue quelques mois auparavent (  http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2015/01/dan-turell.html  ).

Dan Turèll nous offre dans ce roman un hommage à l'amitié sur fond de nostalgie des amis perdus de vue mais que même le temps ne peut faire oublier. Le héros reste tout aussi sympathique que lors de la lecture de "Mortels lundis" . Il a pourtant changé depuis qu'il vit avec son amie Guitte , parce qu'elle va accoucher et parce qu'il doit désormais compter avec la famille de Guitte. Les temps changent ... La mélancolie a envahi le roman et le jazz en constitue la meilleure musique de fond. La nécrologie rédigée par le héros - journaliste représente sans aucun doûte le meilleur hommage non seulement à son ami mais aussi à cette "musique syncopée". Le lecteur en oublie presque l'enquête mais c'est sans importance.

 

Dan Turèll  ( suite )
Dan Turèll  ( suite )

Commenter cet article

Titi 11/01/2016 06:35

la lecture de ce roman me tente beaucoup

mille et une feuille 11/01/2016 13:08

Ne pas hésiter car Dan Turell c'est très bien !