Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Maj SJÖWALL et Per WAHLÖÖ ( suite )

14 Février 2016, 16:28pm

Publié par mille et une histoires

Maj  SJÖWALL  et  Per  WAHLÖÖ  ( suite )

Le policier qui rit :  "Le roman d'un crime" , quatrième titre de la série. Publié sous le titre original de "Den skrattande polisen" en 1968.

A Stockholm le 13 novembre fut une journée ordinaire , pluvieuse. Elle va s'achever par une tragédie. Les huit passagers et le chauffeur d'un autobus rouge à impériale ont été sauvagement abattus par des rafales de pistolet mitrailleur. Il y a un seul survivant , dans un état critique. Pourquoi cette folie meurtrière ? Pourquoi exécuter neuf personnes ordinaires rassemblées par le hasard dans un autobus ? Parmi les victimes , Åke Stenström jeune inspecteur à la brigade criminelle.

Pour Martin Beck et son équipe qui a pour l'occasion reçu des renforts , il faut inlassablement fouiller dans le passé de ces victimes ordinaires , y compris dans la vie personnelle et professionnelle de leur collègue Stenström.

L'enquête va se poursuivre jusqu'à Noël , des recherches éreintantes pour les policiers , parfois maladroites ( le lieu de la fusillade a été piétiné par les agents municipaux arrivés les premiers sur place , même Martin Beck fait preuve de négligence lors de la fouille du bureau de Stenström ).

Ce quatrième volet du "Roman d'un crime" est complexe , pour les enquêteurs mais aussi pour le lecteur : j'ai eu parfois des difficultés à suivre les multiples pistes suspectes explorées. Mais il s'avère très complet tellement les sujets abordés sont nombreux pour arriver à la solution de cette énigme totalement inhabituelle à cette époque : le roman a été publié en 1968 , époque où les massacres collectifs n'avaient pas encore défié la chronique.

Deux préfaces ont été rédigées pour les Editions Rivages ( France - 2008 ) , une par Jonathan Franzen , écrivain américain dont le père est suèdois d'origine et l'autre Nicci French , pseudonyme de Sean et Nicci Gerrard , couple d'auteurs anglais de romans policiers psychologiques.

J'ai lu deux éditions de ce titre , Editions Rivages ( 2008 ) et Editions 10 / 18 ( 1975 ). Ces deux éditions sont taduites de l'anglais par Michel Deutsch. Chez 10 / 18 Martin Beck est "superintendant" ( terme correspondant à un grade dans les ervices de polices anglosaxons ). Pour les Editions Rivages, Martin beck est "commissaire".

 

Maj  SJÖWALL  et  Per  WAHLÖÖ  ( suite )
Publication par "France Loisirs"

Publication par "France Loisirs"

"Le policier qui rit" existe en bande dessinée

"Le policier qui rit" existe en bande dessinée

Commenter cet article