Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Ulf DURLING

18 Juin 2016, 06:32am

Publié par mille et une histoires

Ulf  DURLING

Pour  un bout de fromage :  publié sous le titre original "Gammal ost" en 1971 ( France 1973 ).

Octobre 1969 à Stockholm et ses environs. Efrein Nylander , Carl Bergman et Johan Lundgren sont trois amis passionnés par les romans policiers. Carl et Johan sont retraités , le docteur Nylander exerce encore malgré son âge avancé. Il s'agit de personnages truculents et attachants quoiqu'un peu réacs ( page 10 : "si quelques voyous font du tapage nocturne dans la Grande Rue et empêchent les autres de dormir , on les récompense en leur offrant un foyer des Jeunes qui coûte des centaines de milliers de couronnes" ). Ils accordent le plus grand sérieux à leurs réunions périodiques durant lesquelles ils partagent leurs avis suite à la lecture commune de romans policiers à énigmes. Agatha Christie , Edgar Allan Poe , John Dickson Carr , Ellery Queen , Patricia Highsmith , Josephine Tey font partie de leurs auteurs favoris. Qu'est ce que j'aurais aimé être membre de ce groupe , participer à la rédaction de compte-rendus de lectures , à la tenue de fichiers et me mêler à leurs discussions critiques !

Lors de la réunion du 19 octobre 1969, l'occasion va être donnée au trio de travailler sur une affaire criminelle bien réelle que Carl Bergman tient d'une indiscression de son fils Gunnar inspecteur adjoint dans la Police. Un meurtre a été commis dans une petite pension de famille à la réputation douteuse. Le cadavre a été retrouvé dans une chambre dont la porte était fermée de l'intérieur. "Meurtre en chambre close", les mots magiques sont prononcés ! Les trois spécialistes s'efforcent tour-à-tour d'expliquer ce crime parfait mais à chaque fois les théories sont contredites par les arguments judicieux des autres sages.

Après la première partie du roman consacrée aux déductions des trois compères et à leur conclusion , après le sérieux , place au sourire , à la légèreté et parfois au comique. Le jeune Gunnar Bergman entre en scène. Il est inspecteur à la section criminelle du commissariat de Police. Section criminelle est un bien grand mot ( page 127 : "au commissariat on ne voit que des mémères qui viennent vous signaler qu'on leur a volé quelques bananes à moitié pourries, des ivrognes qui vont et qui viennent et des imbéciles qui n'ont pas encore pigé le principe de la conduite à droite"). Le héros policier se démène entre une vie professionnelle morne et une vie familiale agitée ( il a deux jeunes enfants adorables mais turbulents ). Pour lui la mort de Nilsson dans la pension de famille n'a rien de suspecte. Il a fait une chute mortelle après avoir trop bu. Par contre Gunnar souhaite confondre le tenancier de la pension de famille , il le soupçonne de trafic d'alcool. Pour une fois qu'il se passe quelque chose dans ce trou ... Une démarche policière classique est mise en oeuvre par Gunnar Bergman ( le narrateur ) : interrogatoire de tous les clients de la pension , analyse des empreintes digitales , autopsie du cadavre. Rien n'est laissé au hasard. Pas de déduction à la Hercule Poirot , à la Nero Wolfe ou à la Perry Mason.

Une courte troisième partie permet au docteur Efrein Nylander de s'exprimer. Grâce à ses connaissances médicales il dévoile dans le détail tous les éléments permettant de résoudre l'énigme de la chambre close et il livre au lecteur le coupable qu'il a pu confondre grâce à un bout de fromage découvert sur le lieu du crime et négligé par tous les autres enquêteurs.

Sous couvert d'un titre à la fois bizarre et anodin , Ulf Durling offre au lecteur un roman policier aux multiples facettes dont la lecture est un véritable régal , original et efficace.

Pour mieux connaître l'auteur , voir ici  http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2015/10/ulf-durling.html .

 

 

Commenter cet article