Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Viveca STEN

31 Août 2016, 05:53am

Publié par mille et une histoires

Viveca  STEN

La reine de la Baltique : publié en 2008 sous le titre original de "I de lugnaste vatten" et en France en 2013.

C'est l'été sur l'île de Sandhamn, les fêtes de la Saint Jean viennent de s'achever. Henrik et Nora Linde sont en vacances dans la maison familiale de Nora avec leurs deux jeunes fils. Henrik est passionné de voile et de régates. Malgré de nombreux vacanciers, l'île de Sandhamn reste paisible, une clientèle huppée y séjourne.

Un cadavre enchevêtré dans un filet de pêche est retrouvé sur une plage. Le décès n'est pas récent, il remonte au mois de mars. L'enquête doit être discrète pour ne pas déranger les vacanciers. Elle est confiée à Thomas Andreasson de la police criminelle de Nacka. Nacka est une commune du comté de Stockholm sur les rives de la Mer Baltique, Thomas est d'ailleurs un ancien de la police maritime de Nacka. Thomas connait bien Sandhamn puisqu'il possède une maison sur l'île voisine de Harö. Tout porte à croire que ce décès est accidentel. Mais Thomas a des doutes.

Thomas Andreasson est un bon policier, jeune inspecteur souvent triste. Il est divorcé, son couple n'a pas surmonté la mort tragique d'un bébé. Il connait bien Nora, depuis l'enfance ils sont les meilleurs amis du monde. Thomas est le parrain du plus jeune fils de Nora.

Lorsque la cousine du noyé est retrouvée assassinée à Sandhamn, l'enquête change radicalement de nature. Les pistes qui s'offrent à Thomas Andreasson sont ténues. Les meurtres sont peut être liés à un trafic d'alcool destiné à échapper aux taxes élevées, à moins que la solution de l'énigme ne réside dans le passé des habitants de l'île de Sandhamn et dans les secrets des familles qui y ont toujours vécu.

Nora participe peu à l'enquête mais sa modeste contribution se révèle déterminante dès qu'elle donne son avis. Elle est très occupée par de récentes relations conflictuelles avec son mari qui s'oppose à ce qu'elle accepte une promotion au sein de la banque où elle est juriste. Ce nouveau poste se situe à Malmö et cela implique que Nora et sa famille devront déménager ce que son mari radiologue réputé à Stockholm n'imagine absolument pas.

Ce premier roman de Viveca STEN est écrit dans un style très féminin avec de nombreuses descriptions sur l'harmonie des jardins, les aménagements intérieurs des maisons ou les tenues vestimentaires et avec une large place laissée aux tracas maternels. Thomas évolue dans un environnement féminin, la procureur Charlotte Öhman, ses collègues Margit et surtout Carina qui ne manque pas d'apprécier ce jeune, athlètique et beau policier qui suscite l'empathie après son expérience tragique de père.

La lecture de ce roman est prenante, le suspence est sans cesse relancé. L'enquête et les appartés se succèdent de manière logique, les châpitres sont ordonnés selon les jours des cinq semaines que dure l'action. Le lecteur s'interroge, qui est le personnage principal, héros ou héroïne, Nora ou Thomas ? Le final est rîche en surprises avec des rebondissements et de l'action. Une véritable course contre la montre s'engage. Le lecteur va enfin savoir ce à quoi correspond le titre "La reine de la Baltique".

 

Viveca  STEN
Viveca  STEN

Commenter cet article