Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Anne HOLT

9 Septembre 2016, 05:31am

Publié par mille et une histoires

Anne  HOLT

Une erreur judiciaire : titre original "Der som er mit", Norvège - 2001.

Premier tome des enquêtes de Vik et Stubø.

Emilie fut enlevée à Oslo alors qu'elle revenait de l'école, un peu avant le 17 mai, jour de la fête nationale norvégienne. Puis il y a eu Kim et encore Sarah.

L'inspecteur principal Yngvar Stubø de la Kripos ( KRIminal POLitiSentralen - Centrale de la Police Criminelle ) est totalement désemparé, d'autant plus que Kim et Sarah sont bientôt retrouvés assassinés avec le même message adressé à leurs parents "Tu as eu ce que tu méritais". C'est le seul indice permettant de relier ces crimes entre eux. L'assassin récidive à Tromsø, loin au nord d'Oslo, Glenn Hugo est enlevé pour être étouffé dans son couffin. Il avait onze mois. La petite Emilie reste introuvable.

Yngvar Stubø souhaiterait recueillir l'avis d'un profiler, travailler avec un spécialiste capable de construire le profil du coupable insaisissable qui tue de jeunes enfants. Faire équipe avec Inger Johanne Vik serait idéal. Elle est juriste et en plus titulaire d'un diplôme universitaire en psychologie obtenu aux Etats Unis. Elle connait bien les techniques d'investigation du FBI.

Inger Johanne décline l'offre de Yngvar. Elle préfère se consacrer à son étude du moment basée sur dix meurtres commis entre 1950 et 1969. Tous les condamnés se prétendaient innocents. Disaient-ils la vérité ? Quels ont été leurs destins à partir de leur condamnation, après leur grâce éventuelle et après leur libération ? Dans ce cadre elle choisit de se rendre aux Etats Unis afin de rencontrer un de ces condamnés : Aksel Seier vit à Boston depuis 1965, libéré après neuf ans de prison,sans raison logique, sans avoir été disculpé même s'il avait toujours clamé son innocence.

Mais Yngvar hante les pensées d'Inger Johanne. A son retour des USA, la résolution de l'enquête sur les enlèvements lui donne l'occasion de côtoyer Yngvar, pas dans le feu de l'action policière mais dans l'intimité de son appartement où, divorcée elle vit avec sa fille Kristiane, handicapée mentale. Yngvar est également meurtri par la vie. Son épouse et sa fille sont mortes dans un tragique accident domestique. Depuis il élève seul son petit-fils Amund.

Anne Holt explore et décortique tous les rouages du système judiciaire et policier norvégien qui opère sous le regard voyeuriste de la presse notamment audiovisuelle : il en était de même même dans la série "Hanne Wilhelmsen"( voir ici  http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2015/05/anne-holt.html ).

L'enquête ou plutôt les enquêtes car aux enlèvements il convient d'ajouter la recherche du véritable coupable de l'affaire Aksel Seier, restent superficielles. Les déductions de Vik et Stubø ne sont pas totalement convaincantes. L'ensemble est cependant bien construit et la lecture de ce premier volet est agréable et distrayant.

 

Anne  HOLT
Anne  HOLT

Commenter cet article