Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Sven SÖRMARK

31 Octobre 2016, 16:51pm

Publié par mille et une histoires

Sven SÖRMARK est né en 1923 en Scanie et décédé en 1987. Il a été journaliste et a publié une douzaine de romans policiers entre 1969 et 1983 ainsi que quelques nouvelles. Il a été le premier auteur suédois traduit en français pour la collection "Série noire" éditée par les Editions Gallimard. "Ne réveillez pas Marie" restera le seul titre traduit en français de cet auteur suédois.

 

Sven  SÖRMARK

Ne réveillez pas Marie !  publié en 1969 en Suède sous le titre original de "Väck inte Marie".

De Stockholm à Uppsala le narrateur emmène le lecteur dans des confidences étonnantes. Il a assassiné son épouse Marie après de longues années d'une vie commune devenue peu-à-peu indifférence réciproque. Bien sûr le narrateur garde l'anonymat alors pour faciliter la compréhension de son récit, appelons-le ... Brutus !

En ce mois de mai, Brutus a assassiné son épouse Marie. Un acte mûrement réfléchi et soigneusement préparé. C'est un crime parfait ! Le cadavre ne pourra pas être découvert, Brutus l'a enterré en prenant mille précautions dans une sorte de grotte presque inaccessible et découverte lorsqu'il était enfant. C'est un crime parfait ! Brutus va pouvoir désormais mener une vie de célibataire longtemps désirée. Son épouse Marie est portée disparue.

Brutus pense avoir commis un crime parfait. Mais n'a-t-il pas oublié un petit détail ? Il doute. Il est inquiet.

"... Attends-moi, je reviens", signé Marie.

"... Je te cherche toujours", signé Marie.

"... Tu ne m'échapperas pas !" , signé Ta Marie.

Ces lettres ont été reçues par Brutus. Elles ont été écrites par Marie. Le graphologue est formel. Brutus perd toutes ses certitudes. Marie que Brutus a tuée va revenir !

Très bonne surprise que ce roman publié en France en 1970. Une touche d'humour, une narration dans un style fluide et direct, des observations  lucides de la société suédoise de l'époque et rapidement le lecteur arrive au dénouement sous la forme de confidences de quatre témoins qui ne s'attendaient pas à ce qu'allaient déclencher leurs actes.

 

 

 

Commenter cet article