Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Mårten JANSON ( Jan MÅRTENSON )

6 Avril 2017, 16:59pm

Publié par mille et une histoires

Mårten JANSON est le pseudonyme de Jan MÅRTENSON. Ce pseudonyme ne semble pas avoir été utilisé ailleurs qu'en France ( voir ici  http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2015/12/jan-martenson-marten-janson.html  ).

 

Mårten JANSON ( Jan MÅRTENSON )

Le timbre jaune : publié en Suède en 1971 sous le titre original de "Tre skilling banco" (France 1975).

Décidément la tradition suédoise de commémorer la Saint-Jean en juin n'est pas de tout repos, de nombreux auteurs de romans policiers suédois relatent des festivités jonchées de cadavres ... La réception organisée par le baron Achates Silfverbaage et son épouse Sophie dans leur manoir de Bosta à Hallsberg près d'Örebro, fut particulièrement meurtrière : deux cadavres et le vol d'un timbre poste d'une valeur inestimable, un "trois shillings banco" de couleur jaune.

Jonas Berg se trouvait parmi les invités. C'est un diplomate ( comme Jan Mårtenson ) qui assure la fonction de sous-secrétaire d'Etat au ministère des Affaires étrangères suédois. Jonas Berg n'a rien remarqué durant la soirée meurtrière mais il est vrai qu'il n'avait d'yeux que pour la belle Louise. Le commissaire Goesta Hultberg et l'inspecteur Harald Andén  de la brigade criminelle de Hallsberg sont impuissants, leurs interrogatoires et leurs investigations ne donnent rien bien que le coupable soit certainement parmi les neuf participants à la soirée (  une caractéristique propre au roman policier à énigme ).

Il faut attendre le mois d'août et une nouvelle réunion amicale ( une tradition de fin d'été durant laquelle des écrevisses sont dégustées ) pour que l'assassin se manifeste de nouveau. Cette fois-ci la perspicacité de Jonas Berg se révèle déterminante même si le hasard qui lui fait surprendre des conversations secrètes, lui apporte une aide précieuse.

Au final, ce roman est plaisant, de lecture facile et rapide.

J'ai relevé des similitudes avec la série "Homan" dont Jan Mårtenson est également l'auteur ( voir ici http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2016/12/xxxxx.html ). L'antiquaire Homan serait à l'aise à la recherche d'un timbre rare et au milieu des oeuvres d'art et du luxueux mobilier du manoir de Bosta. Enfin l'auteur ne se prive pas de rendre hommage à la gastronomie française dont Jonas Berg est un admirateur qui sait l'apprécier lors de dégustations improvisées pendant ses voyages diplomatiques à Paris.

Jan Mårtenson évoque avec nostalgie l'ancienne ville de Stockholm en passe d'être défigurée par un urbanisme désordonné et sans charme. Nous sommes en 1971, à la même époque Maj Sjöwall et Per Wahlöö adressaient des critiques beaucoup plus vives à l'encontre des grands travaux entrepris à Stockholm.

 

 

Commenter cet article