Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découverte du polar nordique

Maj SJÖWALL et Per WAHLÖÖ ( suite )

11 Juin 2017, 09:33am

Publié par mille et une histoires

Maj SJÖWALL  et  Per WAHLÖÖ  ( suite )

La voiture de pompiers disparue :  publié en 1969 sous le titre original de "Brandbilen som försvann".

Le roman d'un crime, 5ème titre de la série. Quatrième titre, voir ici http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2016/02/maj-sjowall-et-per-wahloo-suite.html 

L'édition de poche chez Rivages ( 2009 ) est préfacée par Leif G. W. Persson ( suédois, criminologue et auteur de polars ) et Colin Dexter ( auteur britannique, créateur de l'inspecteur Morse ).

7 mars 1968, dans un quartier défavorisé de Stockholm la police surveille sans discontinuer un modeste immeuble où vit Göran Malm soupçonné de trafic de voitures volées. L'immeuble est soudain soufflé par une explosion, l'incendie se propage dans tout le bâtiment. Le courage de l'inspecteur Gunvald Larsson permet de sauver plusieurs habitants, notamment des enfants. La thèse de l'accident l'emporte : explosion due au gaz. Cependant l'Institut médico-légal poursuit ses investigations et ses analyses. Le 20 mars, coup de théâtre, il s'avère que Malm avait été tué avant l'explosion de l'immeuble. La situation est désormais nouvelle. La police part à la recherche d'un complice de Malm, Bertil Olofsson, luis aussi trafiquant de voitures volées et petit revendeur de drogue. Bertil Olofsson a complètement disparu, aucune piste ne mène à lui.

Dans cette enquête, Martin Beck a un rôle effacé. Le lecteur apprend à mieux le connaître, hors de son travail. On le voit rendre visite et parler avec sa mère qui vit en maison de retraite. Il parle de son enfance, de son père, des raisons qui l'ont poussé à entrer dans la police où il a commencé comme agent sur la voie publique. Depuis un peu moins d'un an il est le patron de la brigade criminelle. Martin Beck parle de ses enfants, de sa fille Ingrid, 16 ans, avec qui il s'entend bien mais qu'il ne comprend pas toujours. Il entretient des relations plus distantes avec son fils Rolf âgé de bientôt 13 ans.

Martin Beck en retrait, c'est l'occasion pour les auteurs de mettre en avant d'autres policiers : Gunvald Larsson particulièrement tenace, l'expérimenté Lennart  Kollberg qui se montre moqueur envers Benny Skacke un débutant ambitieux. Einar Rönn est originaire des étendues glacées du nord de la Suède où il rêve de retourner vivre, réservé et timide, il est désemparé lorsque son fils perd sa voiture de pompiers en jouet. Fredrick Melander, réputé pour sa sagacité, sa logique et sa mémoire infaillible, est un fumeur de pipe invétéré. Evald Hammar est le supérieur à tous ( y compris Martin Beck ), il passe beaucoup de temps à compter les jours qui le sépare de la retraite. Le lecteur fait aussi connaissance avec Per Månsson de la police de Malmö, ses recherches vont le mener au Danemark pour résoudre cette affaire qui a également des ramifications jusqu'en France. L'épilogue a lieu début septembre 1968.

Bien que le titre "La voiture de pompiers disparue" traduise bien le titre suédois, je préfère le titre donné par les éditions Planète ( 1972 ) "Feu à Stockholm".

 

 

Publication 10 / 18  en 1986

Publication 10 / 18 en 1986

Editions planète, parution 1972

Editions planète, parution 1972

Commenter cet article